jeunesse

L’HOMME À L’OREILLE COUPÉE

Les histoires que l’on raconte et qui ne sont pas des histoires vraies ne sont-elles pas quand même des vraies histoires ? Les histoires vraies ne sont-elles pas toujours un peu fausses quand elles sont racontées ? Et les histoires, même fausses, ne peuvent-elles pas parler de la vérité ?
Dans une auberge, quelque part dans un port suédois, chaque
soir, un vieux marin raconte comment il a perdu l’oreille
qui lui manque. Un soir, c’est au cirque : un artiste quelque
peu maladroit la lui a coupée sans le faire exprès. Un autre
soir, dans une cuisine : son amoureuse la lui a croquée... Un
autre soir encore, c’est à l’armée ... Chaque fois, chaque soir,
toujours une autre histoire. Avec un récit qui semble se plier
et se déplier sans cesse, le spectacle nous emmène sur leschemind de la fiction
tantôt par là ... Il n’était pas une fois, mais plusieurs fois

Publié le 08/01/2018


Mots clés :