classique

Arcadi Volodos

Réserver
Arcadi Volodos (2018)
On connaît la virtuosité d’Arcadi Volodos, mais c’est sa prodigieuse musicalité, son sens inouï du rythme et de la couleur et sa liberté que l’on célèbre à chacun de ses concerts. Qui mieux que le pianiste peut nous révéler la poésie fantasque et chaotique des Papillons de Schumann ou la tendresse délicate et mélancolique des 3 Intermezzi op.117.

Oeuvre tardive que Brahms qualifiait lui-même de «berceuses de [s]a souffrance» ? Poursuivant son travail d’exploration de Schubert, Volodos nous livre – après avoir interprété si magistralement sur la scène de l’Auditorium, en 2015, la Sonate en si bémol – sa vision de la Sonate en la majeur D 959, sans nul doute la plus solaire mais également la plus tourmentée de l’ultime trilogie pour piano du maître viennois.

Sergueï Rachmaninov Prélude en ut dièse mineur, op. 3 n° 2 — 4 min
Sergueï Rachmaninov Prélude en fa dièse mineur, op. 23 n° 1 — 4 min
Sergueï Rachmaninov Romance op. 21 n° 7 (transcription Volodos) — 2 min
Sergueï Rachmaninov Étude-Tableau op. 39 n° 5 — 5 min
Alexandre Scriabine Fragilité, op. 51 n° 1 — 2 min
Alexandre Scriabine Étude op. 8 n° 11 — 4 min
Alexandre Scriabine Sonate n° 5, op. 53 — 12 min
Alexandre Scriabine Deux Poèmes op. 71 — 4 min
Alexandre Scriabine Vers la flamme, op. 72 — 6 min
Franz Schubert Sonate pour piano en la majeur D 959 — 30 min

 

Publié le 05/03/2018


Mots clés :