jeunesse

À POILS

À POILS (2020)
On est en famille, il y a plein d’enfants, on entre. D’abord il n’y a rien ou presque. Il y a trois gaillards en blouson de cuir qui rangent des caisses, un peu inquiétants. Et puis il y a du poil qui vient, plein de poils, partout, des cheveux en veux-tu en voilà, qui gagnent du terrain et nous emballent peu à peu, comme dans un cocon soyeux.

Le décor devient le personnage principal, à la fois tendre et qui pique. Un spectacle inclassable et poilu, pour ainsi dire.

Publié le 09/09/2020


Mots clés :