théâtre

Violences

Violences (2020)
Dans « Violences », Léa Drouet s’attache à nous faire passer de l’autre côté des histoires de violence telles qu’elles nous sont racontées pour nous choquer et, nous sidérant, nous empêcher d’agir. Seule en scène, Léa Drouet agit sur un espace de sable pour nous faire cheminer entre des terres traversées.

Celui-ci n’a pas la forme d'une utopie parfaite, mais il se forme, justement, à partir des mémoires de violences vécues, des traces que ce monde fracturé laisse sur nos corps et nos récits. C’est sur les bas-côtés, là où les gros titres, les grands media et les grands hommes qui font des grands discours ne regardent jamais, que se trouvent peut être les premiers grains fragiles d’un monde capable d’assumer ses conflits autrement que sous la forme du champ de bataille et de l’État de guerre généralisé.

Publié le 06/08/2020


Mots clés :