Bf283e57faa3408d94c429d08392fbc9eaecf38d
4a2ec1c6666824366cf0133cab4ff1a65fd3b3e2
7dbe62226af4b8d440084a4c644800d354986ba8
4d99efb90712571879111ac3010431cca2f7312a
Fermer
classique

Philip Glass : Akhnaten

Philip Glass : Akhnaten  (2021)
Akhenaton fut l’un des pharaons les plus marquants de l’Égypte ancienne. Il réussit en effet à imposer l’un des premiers monothéismes de l’histoire, faisant de Râ, le dieu soleil, la seule et unique divinité de son royaume.

Quand le compositeur américain Philip Glass décide de consacrer plusieurs opéras à de grandes figures de l’histoire, Akhenaton s’impose à lui avec évidence. Après Einstein on the Beach (1976) et Satyagraha (1980), Aknathen vient clore avec brio cette trilogie. Utilisant des textes de l’époque, dont un poème d’Akhenaton lui-même, l’ouvrage parcourt son règne aussi brillant qu’original depuis son accession au trône après la mort de son père Aménophis III, jusqu’à sa chute. Akhnaten recèle quelques moments phares de la musique minimaliste, comme la géniale scène du couronnement !

Réunissant toutes les forces vives de notre institution, Chœur, Ballet et Orchestre, cet ouvrage est l’occasion de commencer la saison sous les meilleurs auspices. À la direction musicale, Léo Warynski, l’un des grands spécialistes de la musique de notre temps, et pour la mise en scène et la chorégraphie, Lucinda Childs, fidèle de la première heure de Philip Glass : elle dansait déjà lors de la création d’Einstein on the Beach !

Publié le 15/09/2021


Mots clés :