A3c8abc52bb967e4e4f18d2597b1540c7907e9f1
6cdcf7279843ce38975c2d6cae249d72893331f3
61adc72cdee658ea8a5bdf5272b9295c681c1742
95e0e4be1256961f12f09017840f7ceb28d66392
Fermer
théâtre

Et le cœur fume encore

Et le cœur fume encore (2021)
Compagnie Nova / Margaux Eskenazi. Et le cœur fume encore retrace les mémoires, les littératures et les silences de la guerre d'Algérie. Passant sans cesse de l'intime au politique, du réel à la fiction, ils créent des scènes qui s'inspirent d'événements historiques, incarnent militants et travailleurs algériens, soldats français, harkis etc.

Une œuvre mémorielle comme des mots sur des blessures.

Et le cœur fume encore retrace les mémoires, les littératures et les silences de la guerre d'Algérie. Partant du principe que les non-dits entourant cette guerre imprègnent encore un nombre considérable de familles en France et désireux d'aborder les questions de transmission, d'héritage et des tabous, les membres de la compagnie ont ainsi croisé matière documentaire (témoignages recueillis auprès des familles, proches, archives) et matière littéraire (Kateb Yacine ou Assia Djebar).

Passant sans cesse de l'intime au politique, du réel à la fiction, ils créent des scènes qui s'inspirent d'événements historiques, incarnent militants et travailleurs algériens, soldats français, anticolonialistes, harkis, pieds-noirs et leurs descendants.

Et le cœur fume encore cherche à déterrer avec légèreté, rigueur et humanité les récits de cette guerre si longtemps refoulée, pour lire à travers eux les fractures sociales et politiques de la France d'aujourd'hui.

©Loic Nys

Publié le 13/10/2021