Bf283e57faa3408d94c429d08392fbc9eaecf38d
4a2ec1c6666824366cf0133cab4ff1a65fd3b3e2
7dbe62226af4b8d440084a4c644800d354986ba8
4d99efb90712571879111ac3010431cca2f7312a
Fermer
concerts

Petit frère d'automne

Eb2575f226a655d27e597c54a94b71aad56310f7

Fort d’un bilan exceptionnel pour le festival Les Paradis Artificiels, l’entreprise lilloise A Gauche de la Lune se lance dans une nouvelle aventure musicale répondant au nom de Ground Zero.

Ne vous alarmez pas, il n’y a aucun incendie à circonscrire, ni même un quelconque ennemisà abattre. Tout juste faut-il lire derrière le titre Ground Zero, la volonté tenace de poursuivre un travail de découverte et de lancement de jeunes artistes à une époque où l’on fait recette sur des noms, du strass et des paillettes. Alors bien sûr, on objectera que la société A Gauche De la La  Lune n’est pas une association caritative et que sa finalité est bien de finir son exercice comptable avec un solde positif. Reste des choix de programmations artistiques, évidemment mesurés, qui témoignent d’un goût certain pour le défrichage sonore. Bien sûr tous les artistes qui se présenteront durant le Ground Zero ont un label, des disques à promouvoir et un accompagnement professionnel. Mais qui peut aujourd’hui garantir un complet sur Metronomy, Grace, The Willowz voir sur Caravane Palace ? A l’exception notable de The Herbaliser, les  artistes de cette première édition n’en sont qu’à l’aube de leur carrière. 

Autre dénominateur commun du programme proposé entre le 8 et le 11 octobre : la polyvalence des champs musicaux. C’est là un trait caractéristique de notre époque où il est bien difficile de limiter les champs d’influences des groupes à un seul registre. On signalera tout particulièrement les cas Metronomy qui partagera la scène de la Maison Folie de Lille Moulins avec les Français de Poni Hoax. On entendra chez les premiers un assemblage hétéroclite mais bien foutu d’électro, de pop et autres influences fédératrices tandis que les seconds démontrent une aisance particulière pour la rencontre d’un rock abrasif et de sons cold waves. On pourrait également s’étendre sur le cas Caravane Palace qui fusionne généreusement influences balkaniques, techno et charmes désuets d’une certaine chanson française. Bref, la programmation musicale de ce Ground Zero est à l’image du choc des cultures musicales et de l’explosion des frontières sonores. Un peu comme si un nouveau monde – sans terreur – venait à se construire.  Finalement Ground Zero, ça sonne plutôt bien comme nom de festival.

Publié le 30/09/2008 Auteur : Thomas Ceugnart

Ground Zero Festival
Du 8 au 11 octobre à la Maison Folie de Lille Moulins et à l’Aéronef de Lille.
Détails de la programmation, tarifs, lieux et horaires à découvrir dans les pages agenda.

Mots clés : concerts