danse

Dad is dead + Manifeste

Réserver
Dad is dead + Manifeste (2018)
Une soirée avec Mathieu Ma Fille Foundation ! Les circassiens Mathieu Despoisse et Olivier Debelhoir partagent la piste avec le comédien et metteur en scène Arnaud Saury. Les trois comparses nous livrent un diptyque entre théâtre et cirque à l’humour décalé propre à Mathieu Ma Fille Foundation !

Dad is dead

Duo sur vélo acrobatique, Dad is dead entame un mouvement permanent autour de la piste, sans pour autant freiner une discussion de haut vol sur les mystères de l’identité sexuelle et le bien-fondé du militantisme de tout poil !

Manifeste - Creation 2018

Digne pendant statique de ce premier duo, Manifeste entame, avec ses jeux d’équilibres, une équipée d’un autre style. L’entreprise implique ici une difficulté de progression sans limites : l’un pense qu’ils ne devraient pas tarder à être plus à l'aise, pendant que l’autre s’évertue à croire qu’il n’en sera rien. Cette première faille est de taille et ne cesse de s’élargir…

Biographie :

Arnaud Saury : Comédien, Metteur en scène.
Il est issu de la deuxième promotion de l’école du Théâtre National de Bretagne à Rennes. Il travaille par la suite avec les metteurs en scène Matthias Langhoff, Jean-Luc Terrade... Il occupe aussi pendant 6 ans un tiers-temps de danseur atypique au sein de La Zouze (Cie du chorégraphe Christophe Haleb) où il participe entre autres à Domestic Flight, 2 fresh 2 die avec le photographe Cyrille Weiner. Il rejoint le groupe de travail Humanus Gruppo (Rennes) en 2006 et participe à La conquête du pôle sud de Manfred Karge, Quai ouest de B-M Koltes avec Rachid Zanouda, La Dingoterie avec Eric Didry... Il travaille avec Nicolas Frize sur La Danse des Traductions. Collabore avec Mireille Guerre, Raffaella Giordano (Pour le reste on verra), Suzanne Joubert et Marie Vayssière (Show Room). Regard extérieur avec le groupe Impérial Orphéon (Gala). Il entame une formation en LSF en 2003 et intervient par ailleurs en milieu carcéral et plus récemment en milieu psychiatrique. Il est membre fondateur de Mathieu Ma Fille Foundation (Marseille) et initie dans la foulée l’écriture de projets pluridisciplinaires et collectifs, I’m a Love Result en 2012, puis le cycle Mémoires du Grand Nord, En dépit de la distance qui nous sépare et Manifeste (création 2018).

Mathieu Despoisse : Artiste de cirque.
Il découvre le cirque par de la jonglerie en 96. C'est en 98 qu’il entame une formation à Châtellerault puis Rosny-sous-Bois pour finir diplômé du Centre Nationale des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne en 2003. C’est avec cette promotion qu’il cofonde le Cheptel Aleïkoum. Un collectif d'artiste de cirque avec qui il passe le plus clair de son temps (à travailler). Il participe à plusieurs créations avec le troupeau, Opus 2 avec Circa Tsuica - Fanfare du Cirque du Cheptel Aleïkoum (2006), Croissance (2008), Fanfarerie Nationale (2009), Le Repas (2011), Maintenant ou jamais (2014). Il travaille parallèlement avec d'autres compagnies, notamment de danse, La Zouze / Cie Christophe Haleb, Résidence secondaire (2005) et Domestic flight (2006). On le retrouve aussi sur Fournaise (2008) avec Attention Fragile. Mathieu n’est pas vraiment danseur, pas plus jongleur, acrobate ou musicien mais ça ne l’empêche pas de vouloir être sur la piste. Loin de là.

Olivier Debelhoir : Artiste de cirque.
Il commence le cirque à l'âge de 11 ans à l’École Nationale de Cirque de Châtellerault et marche pendant 8 ans sur un fil. Il fait des spectacles de rue à partir de 14 ans. Pour jongler bien sûr mais surtout pour faire de l'argent. Il intègre la première promotion de l’école Théâtres acrobatiques à Marseille dirigée par John Sutton. 4 ans de formation où il devient porteur et équilibriste. Co-fondateur de la compagnie Chérid'Amour où il pédale avec ses comparses sur le même vélo pendant 6 ans (Chair Exquis, Le Russe Blanc). Il collabore aussi avec Bruno Dizien, Gulko, Gilles Cailleau... et apprend le funambulisme avec Pierre Déaux. Il pratique le Taï-chi-chuan avec Thierry Baë depuis 2008. Un travail quotidien, qui reste pour lui une question sans réponse. Il monte en 2010 un spectacle de cirque sous chapiteau avec Rémy Luchez (Nichons là) puis en 2015 un solo de cirque sous yourte (Un soir chez Boris). Il collabore récemment sur divers travaux avec Un loup pour l'homme, Impérial Orphéon et Mathieu Ma Fille Foundation.

Publié le 12/03/2018


Mots clés : cirque