expos

Agius project

Agius project  (2017)
La Galerie Lame expose les photos d'Erik Grillo à l'Orchestra Studio

Agius Project

Erik Grillo

La photo m’accompagne depuis plus de 30 ans. J’ai longtemps

travaillé sous d’autres formes d’expression artistique, notamment

la musique, pendant 20 ans. C’est dans ce cadre, en quête de

réponse visuelle à une pratique de musique expérimentale, que je

me suis peu à peu tourné vers la vidéo, dont j’ai finalement fait

mon métier. Le hasard m’a poussé vers le cinéma d’animation

notamment dans les domaines de la stop-motion et de la

pixilation, où l’usage de la photographie est central.

Lorsque j’ai démarré (Hiver 2015) mon projet Agius, mon intention était

d’explorer les possibilités de confronter la nudité de l’auto-portrait à la

technique de la pose longue et d’un lighting mobile pour en extraire

comme l’essence même du corps. Une nécessité s’est vite imposée de

représenter la capillarité du corps, sa perméabilité mais aussi sa

vulnérabilité face aux images et récits d’un passé/présent global et

personnel. Agius Project trace une carte d’identité d’un corps qui tend ses

racines, ses origines vers une vérité qui lui est propre, dans une quête de

l’autre et du monde tel qu’il est.

Chaque autoportrait est issu d’une prise de vue effectuée en pose longue

(exposition : de 2’’ à 30’’). Il s’intègre à une série d’images. Chaque série à

travers la forme et l’engagement du corps pose la question de l’espérance

du monde là où un rayon de lumière tempère l’accablement d’un avenir

sans futur. Les fonds noirs, ombres muettes et absurdes, mettent en

 

lumière un corps radical comme réponse unique au chaos de l’histoire.

Publié le 31/08/2017


Mots clés :