danse

Une oeuvre, trois grandes fugues

A04a8cedecc523342e1668c942cb98d1e49af854
D'une même oeuvre, la célèbre Die Grosse Fuge op.133 de Beethoven, le Ballet de l'Opéra de Lyon propose trois belles interprétations.

 

Trois visions tout à fait singulières, signées par trois grandes chorégraphes de la scène contemporaine. L'américaine Lucinda Childs ouvre la soirée avec sa version, Grande fugue, réunissant 12 danseurs réunis en 6 couples dans une chorégraphie d'une grande pureté. S'ensuit Die Grosse Fuge, de la chorégraphe belge, Anne Teresa de Keersmaeker, mettant en scène 8 danseurs dans une chorégraphie énergique révèlant la liberté et puissance des corps. Enfin, la chorégraphe française Maguy Marin livre avec Grosse fugue, une pièce pour 4 danseuses d'une profonde intensité, véritable course contre la mort.

Publié le 08/02/2018 Auteur : Capucine CORRADI

Trois grandes fugues
Le 14 février à 20h30 et le 15 février à 19h
De 15 à 35 €

Théâtre de l'Archipel
Avenue Général Leclerc, Perpignan
04 68 62 62 00 / www.theatredelarchipel.org


Mots clés : Beethoven ballet