expos

« Danse pour le hood ! »

E9ad15d5863f703e5c5e0dac9536cb3fc1de129e
La fièvre hip-hop a pris ses quartiers au musée d'Art contemporain de Marseille, qui revient sur l'âge d'or de ce phénomène américain devenu planétaire entre 1970 et 1995.

Depuis les premières block parties du Bronx new-yorkais jusqu'à l'âge d'or marseillais, l'exposition s'articule en trois temps (l'émergence avant les années 80, l'essor jusque 1990, puis l'âge d'or marseillais les années suivantes) et quatre mouvements : DJing, MCing, Graffiti & Bboying. Pour autant, la scénographie de l'exposition favorise les croisements entre toutes les disciplines fécondées par le mouvement hip hop : la musique et la danse donc, mais aussi la mode, le cinéma, l'écriture, le graffiti, le tag, la photographie. A grand renfort de pochettes vinyles (et de K-7 vintage), photos, vidéos, t-shirts, chaînes, flyers et même de ghettos-blasters, on s'immerge dans cette vague qui a déferlé sur le monde en une génération. La bande originale de l'exposition commence avec Kool Herc (le "godfather du hip-hop") et Afrika Bambaata, fondateur de la Zulu Nation, et plus tard, n'oublie pas les Marseillais d'IAM (et les scènes captées par le photographe Jean-Pierre Maéro) ou les souvenirs de Sidney et de son émission télé culte (H.I.P. HO.P.). Cadencée comme il se doit, l'exposition est d'autant plus intéressante qu'elle a été conçue avec le MuCEM qui a mis à disposition du MAC les plus belles pièces de sa collection en la matière.

Publié le 19/07/2017

Jusqu’au 14 janvier 2018 (du mardi au dimanche) au Musée d'art contemporain de Marseille. Tarifs :6/3€. http://culture.marseille.fr/node/637


Mots clés :